Vinyls collection : Votre collection de disques en ligne
Vous êtes ici : Accueil >> Le vinyl du mois
Proposer le prochain
Vinyl du mois
Un disque vous tient particulièrement à coeur ?
Envoyez-nous votre chronique

Il deviendra peut-être le Vinyl du siècle du mois !
Album du siècle du mois : The Great Annihilator

Album du siècle du mois : The Great Annihilator

Album du siècle du mois : The Great Annihilator

The Great Annihilator - Swans

The Great Annihilator fait partie de ces chefs d’œuvre intemporels qu’on ne veut, ou ne peut pas écouter tous les jours sous peine de sombrer dans une dépression morbide. C’est le neuvième album studio du groupe. Pas forcèment le préféré des fans de Swans mais peut-être le plus approprié pour découvrir leur univers si particulier.

Swans est formé par Michael Gira au début des années 80 et est souvent assimilé aux courants Indus ou No Wave. Avec le recul, le style très sombre, très lourd et très lent des premiers albums s’apparenterait plus au Dooom metal, genre qui n’existait pas encore vraiment. D’ailleurs, le groupe n’a jamais fait partie du monde du metal qui, à l’époque, s’orientait plutôt vers une surenchère de vélocité.

En 1994, année où est enregistré cet album, le groupe a bien changé. Déjà il s’est etoffé d’un nouveau membre en la personne de Jarboe (en fait depuis le milieu des 80’s) dont le timbre particulier vient contraster les ambiances très sombres qui sont toujours l’apanage du groupe. Et puis musicalement, leur registre est plus riche et varié qu’à leurs débuts, capable de passer de la ballade fragile à un drone surpuissant, tout en restant cohérent et en gardant cette ambiance post-apocalyptique qui leur est propre.

Dès les premières notes de ''In'' on est transporté dans une caverne obscure où règne la désolation, la folie… et Swans. Rythmes martiaux soutenus accompagnés de chœurs lointains et de sonorités dissonantes. Quelques rires d’enfants, résidus de bonheur, témoignage lointain d’un monde extérieur dont on ne fait plus partie. ''I Am the Sun'', Michael Gira, le soleil ténébreux de cette caverne, auréolé d’écho solennel, nous accueille. ''She lives!'', un riff de guitare sèche répété à l’infini, un orgue lointain, l’astre mélancolique nous remercie d’avoir rejoint son monde (Now I just want to thank you/For going insane). Hypnotisé, on s’enfonce lentement, happé par les rythmes toujours plus répétitifs, toujours plus claustrophobiques. ''Mother/Father'', ''My Buried Child'', ''Alcohol The Seed'', ''Killing For Company'', ''Telepathie''.

Jarboe vient parfois éclairer un peu cette caverne par des mélopées d’une pure beauté où l’ambiance morbide est remplacée par une cruelle nostalgie ''Mother’s Milk''. Mais, telle une torche illuminant les paroies d’une grotte, elle ne fait que révéler les vraies dimensions de la caverne, souligner les ombres tapies, et intensifier l’aliénation qui nous gagne.

On ne sort pas indemne d’un tel voyage. Swans, on ne les écoute pas tous les jours mais on y revient toujours périodiquement, emparé d’un envoûtant désir masochiste. Personnellement, je ne m’en suis toujours pas remis.


Octobre 2014, écrit par rockit

Poster un Commentaire
Commentaires

Non Connecté bt
Posté le 03/04/15 à 13:43
Swans.... je ne connaissais pas...
Merci pour cette belle découverte que ce "The Great Annihilator".
De cet album et d'autres, j'ai particulièrement apprécié "She Lives, Avatar, A Piece of the sky, Blind (Gera Blainland...)





Non Connecté walt
Posté le 25/03/15 à 11:33
Bonjour a tous du japon, j aurais bien aimer ecouter car je ne connais pas du tout mais la video a ete supprimee pour cause de droits d auteurs...dommage
Ps bon shop a osaka, timebomb, cher comme toujours au japon mais choix exceptionnel et toujours en excellent etat! Bonne semaine



Non Connecté pierre127
Posté le 21/03/15 à 12:55
Edité par modérateur Perceval.



Non Connecté solar81
Posté le 10/02/15 à 13:43
Je ne connaissais pas. Merci pour la découverte j'aime beaucoup.



Non Connecté jimi
Posté le 10/12/14 à 20:22
Le 1 premier morceaux est excellent!
le reste à voir!





Non Connecté floyd71
Posté le 24/10/14 à 12:59
Je connaissais pas non plus , donc je l'ai écouté (3 fois cette nuit , merci à cush pour le lien) , à la première écoute on sent tout de suite l'ambiance particulière , et ma foi je dois dire que j'aime bien
Merci rockit pour cette découverte



Non Connecté souche
Posté le 23/10/14 à 17:32
Je connaissais Swans que de non merci pour cette belle chronique et merci pour lien aussi cush cela donne envie d’approfondir



Non Connecté rockit
Posté le 23/10/14 à 14:51
Merci Cush, pour la video (et pour les louanges aussi ).

Snakeplisken, pour moi, faire une chronique, c'est avant tout pour faire découvrir des trucs qui me tiennent à coeur. Donc si ça marche je suis content. Visionne la video de Cush bien forte et si tout se passe bien, tu devrais vite être happé. (par contre, pour trouver le vinyle à un prix décent, ça va être un peu plus difficile)

Effectivement Luxfan on peut même dire qu'ils sont un peu dans la continuité de Bauhaus ou de la période sombre de Cure (Faith, Seventeen Seconds et Pornography)




Non Connecté luxfan
Posté le 23/10/14 à 12:59
Sombre, Hypnotique, puissant, des ambiances qui ne sont pas pour me déplaire, pourtant je ne connais Swans que de nom. Cet album a été enregistré en 94, il aurait aussi bien pu dater de 84, ce qui n'est pas une critique, juste une constatation. J'aime cet aspect romantisme sombre qui me rappel un peu certains titres d'un autre groupe : And Also The Trees.

Merci Rockit pour cette chronique !



Non Connecté cush
Posté le 23/10/14 à 12:33
Je me permets d'ajouter le lien pour l'écoute de ce magnifique album dont j'ai gardé un bon souvenir:



La chronique nous plonge dans l'ambiance si particulière de l'album, entre fascination et addiction, au moment où j'écris il me passe entre les oreilles avec toute sa force et sa puissance. Même s'il est vrai que l'on écoute pas ce genre d'album tous les matins, l'écoute attentive laisse une marque durable dans les esprits, à certains moments ça évoque même Einstürzende Neubauten. A l'époque de la première lecture j'avais aussi évoqué "The Seer" album de 2012 qui m'avait fait découvrir ce groupe.



Non Connecté snakeplisken
Posté le 23/10/14 à 09:02
Chouette chronique.
A priori, ce n'est pas ma tasse de thé mais j'écouterai. ça me permettra de découvrir un nouveau style et de nouveaux artistes.



Connecté(s) sur le site : alan06200, bill, discobulle, charles et 46 visiteur(s)

testeur voyage Sections Vinyle
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification ou suppression des données vous concernant à l'adresse suivante :contact
Copyright © 2009-2016 Vinyls-collection.com ® - Tous droits réservés