Vinyls collection : Votre collection de disques en ligne
Vous êtes ici : Accueil >> Le vinyl du mois
Proposer le prochain
Vinyl du mois
Un disque vous tient particulièrement à coeur ?
Envoyez-nous votre chronique

Il deviendra peut-être le Vinyl du siècle du mois !
Album du siècle du mois : Closer

Album du siècle du mois : Closer

Album du siècle du mois : Closer

Closer - Joy Division

Ce disque n’est pas un disque comme les autres, non, il est de Manchester, il est noir comme son charbon, il est sinistre comme ses usines, sombre comme la fumée produite par les machines, on n’y file plus le lin, ni le coton, mais le chômage et le désespoir. La suie colle aux murs, la sueur colle au corps, heureusement il y a le rock… Manchester c’est une scène, comme Londres ou New-York: Les Smiths, les Buzzcocks, The Fall, Happy Mondays, The Stone Roses et un peu plus tard Oasis. Mais le groupe qui est Manchester, laborieux, tragique et désespéré c’est Joy Division. Il est passé comme une comète dans l’histoire du rock, qui secrète des groupes à chaque seconde, mais son empreinte froide, lancinante, imprègne la musique vivante. Le Punk est en train de mourir, le cadavre n’est pas encore froid, maintenant c’est l’heure de la Cold Wave.

Joy Division c’est avant tout Ian Curtis, sa voix détachée, atone, récite avec une distance qui engendre une atmosphère sombre et inquiétante, vide et crépusculaire. D’ailleurs rien de joyeux dans ces « divisions de la joie » qui font écho à un triste passé. Ian Curtis est épileptique et neurasthénique, après plusieurs tentatives de suicide, il trouvera la corde qui va finir par le pendre. La vie de Ian est triste, et cela s’entend et cela se voit. Sur scène tantôt immobile, tantôt agitant frénétiquement ses bras, cherchant sa respiration, comme un désespéré luttant face à la noyade, il subjugue son auditoire, fascine les spectateurs, il ne joue pas, il se livre et s’ouvre tel un livre.

Le batteur Steve Morris est essentiel dans le son du groupe, il semble jouer en « creux » ce qui accentue le sentiment de froideur, d’autant que les guitares jouent de façon syncopée, basse hypnotique et guitare acérée. Tout est en place pour agiter le petit monde de rock, les suiveurs sont déjà prêts.

Closer paraîtra juste après la mort de Ian Curtis en juillet 80, Atrocity Exhibition ouvre l’album, roulements de tambour inquiétants, psalmodie, voix distanciée, ça y est on plonge, aspiré par ces ravins sans fond. Isolation, Hypnotique aux paroles en forme de regret et d’échec : « Maman j'ai essayé s'il te plaît crois moi, Je fais du mieux que je peux. J'ai honte de ce que j’ai fait, J'ai honte de ce que je suis. »

Passover déroule une magnifique mélodie enrobée dans un linceul concocté par Hannett qui a magnifiquement produit l’album, ultime touché du coloriste qui parfait l’œuvre. Colony et A Mean to an End achèvent la première face dans une atmosphère désolée de regret, de remords et d’impuissance. Ce sentiment d’absurdité se perpétue différemment sur la seconde face, plus apaisée. Le premier titre Heart and Soul servira à l’intitulé de l’intégrale qui sortira plus tard, « Cœur et âme, l’un brûlera, l’un brûlera »…Twenty four hours chanson sur le doute et l’inquiétude, toujours, toujours… The Eternal avance au rythme d’une procession, lent et majestueux, apaisé, enfin… Decade est l’ultime volet de ce closer qui s’apaise « Voici les jeunes gens, des fardeaux sur les épaules…[…] où sont-ils passés ? Où sont-ils passés ? » Lumineuses et sereines les dernières notes de cet opus n’en sont pas, finalement, les moins inquiétantes...


janvier 2012, écrit par Cush

Poster un Commentaire
Commentaires

Non Connecté ricardo
Posté le 20/04/13 à 07:12
Excellente chronique ! Bravo Cush.



Non Connecté insacrilege
Posté le 04/04/12 à 16:26
Bonjour à tous,

Fraichement arrivé ici, je vois Joy Div' en 1ère page !! c'est du bon...ce disque j'ai "tenté" une première écoute en 1987, à l'époque où un de mes frères me disait "si tu trouves des vinyls de Joy achète les, ce sera rare...". Donc bref, Atrocity dans ma face, aïe ça coince...pourtant le Pornography des Cure m'avait ému à juste titre et pris à la gorge à la première écoute fin 1982 (et j'avais à peine 11 ans...), et disque pas des plus simples dans le genre. Donc bon non ça passe pas ce Closer. 1 an après je retente, mes oreilles décrassées surement par d'autres groupes mythiques de la Cold Wave et ayant surtout accroché sur UNKNOWN PLEASURES et cette fois ci j'attaque la face B, "Heart And Soul"...et je comprends mieux..."24 Hours" la baffe noire..".The Eternal", les larmes..."Decades"...la lumière...allez je retente la face A. Alleluia tout me parait limpide maintenant !!
Mince je raconte ma vie là....

Bon sinon je vous conseille un très bon disque de "reprises", magnifique, le croisement inespéré entre Arvo Part et Joy Division donc :

Image utilisateur





Non Connecté killerbee
Posté le 27/02/12 à 11:55
Et pour les mordus, avant joy division, il y a eu "warsaw"...
Image utilisateur
Ou comment un groupe punk à guitare est devenu un des monuments de la cold wave.
Et après, on peut continuer avec le premier New Order, "Movement", où le chanteur s'ingénie à chanter encore façon Ian Curtis...



Non Connecté gegeyaourt
Posté le 06/02/12 à 20:48
Ce film, control, est magique, majestueux il m'a su apprendre a déguster chaque écoute des joy disvison

-> A VOIR !



Non Connecté kandel
Posté le 05/02/12 à 11:25
Super article Cush que je viens seulement de découvrir, un bon hommage à Ian Curtis et Joy Division. C'est vrai qu'il est excellent cet album mais j'ai malgré tout une petite préférence pour "Unknown Pleasure" (sûrement parce que c'est avec cet album que j'ai découvert le groupe) et le film "Control" est absolument à voir pour mieux comprendre la tourmente de Ian Curtis. En tous cas Cush comme le dit Sudiste tu es vraiment doué en écriture !!!



Non Connecté cush
Posté le 27/01/12 à 21:16
Merci à vous pour votre intérêt, je vois que nous sommes quelques uns à partager les même goûts, je n'ai pas trop idée pour les prix actuels ayant acheté mes exemplaires il y a pas mal de temps, mais même une réédition peut faire l'affaire (s'il en existe), prix raisonnable et bonne qualité d'écoute, n'est-ce pas l'essentiel?



Non Connecté bouldougue
Posté le 25/01/12 à 16:34
ha tres bon disque, d'un tres bon groupe et bon petit film aussi un groupe qui a influencé beaucoup de nouveaux groupes ("she wants revenge" et les debuts de "editors" moi j'aime beaucoup ce son obsur avec des son electronique minimaliste. mais les lp sont trop rares ou trops chers mais la collection joy division je l'aurais, un jour elle sera mienne



Non Connecté pehach
Posté le 18/01/12 à 11:32
Que de souvenirs liés à Joy Division et ses cousins.. Merci Cush.. Joliment décrit et restitué.. Et dire que je ne l'ai toujours pas cet album.. Faut dire que les originaux sont pas donnés..



Non Connecté bender2467
Posté le 15/01/12 à 12:16
Très bonne idée Cush de mettre en avant cet album de Joy Division qui est malgré tout je trouve assez difficile d'accès (je n'ai jamais réussis à faire apprécier Joy Division à mes proches )
L'album Closer est cité comme le meilleur mais j'ai un faible pour "Unknown Pleasures"

Je viens de me procurer le live "Preston 28 February 1980" en vinyl, il donne une autre vision des morceaux de Joy division:

Image utilisateur




Non Connecté cush
Posté le 12/01/12 à 23:37
Merci Sudiste, c'est un groupe à découvrir, c'est certain, initiateur de la cold wave . Comme Souche j'ai été visionné quelques vidéos sympas, et même émouvante, mais ça ne remplace pas les disques pour la qualité sonore. A celui (primordial) recommandé par killerbee j'ajouterai Still qui est excellent et l'intégrale (en CD) Heart and Soul.



Non Connecté sudiste45
Posté le 12/01/12 à 19:36
salut cush. Je connais pas joy division, mais tu as un vrai talent d'ecriture, car ça me donne envie d'écouter.



Non Connecté killerbee
Posté le 11/01/12 à 22:17
Et le premier Joy Division est très bon aussi, juste pas aussi parfait que Closer
Image utilisateur




Non Connecté cush
Posté le 11/01/12 à 19:22

Un excellent film a été tourné autour de la vie de Ian Curtis, à ne pas rater :

Image utilisateur

Bien entendu après la mort de Ian Curtis le groupe continuera sous le nom de New Order...





Non Connecté souche
Posté le 11/01/12 à 18:49
Je ne connaissais pas du tout j'étais voir sur youtube pour écouter quelques morceaux ça m'a l'air pas mal du tout à approfondir en achetant un album car l'écoute sur mon pc c'est pas terrible .
J'ai toujours du mal à écouter en dehors de ma chaîne .
Elle est quand même bien cette rubrique on découvre des coup de coeur des membres.



Non Connecté cush
Posté le 11/01/12 à 18:19
Oui, ce groupe (et ce disque) a vraiment une dimension particulière, déchiré entre la banalité du quotidien et et une sorte d'idéal inatteignable sans briser le miroir...
Merci de m'avoir lu.




Connecté(s) sur le site : keith57, cousinhub, wishbone, crocodile31 et 49 visiteur(s)

testeur voyage Sections Vinyle
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification ou suppression des données vous concernant à l'adresse suivante :contact
Copyright © 2009-2016 Vinyls-collection.com ® - Tous droits réservés