Vinyls collection : Votre collection de disques en ligne
Vous êtes ici : Accueil >> Le vinyl du mois
Proposer le prochain
Vinyl du mois
Un disque vous tient particulièrement à coeur ?
Envoyez-nous votre chronique

Il deviendra peut-être le Vinyl du siècle du mois !
Album du siècle du mois : Carnival Of Souls : The Final Sessions

Album du siècle du mois : Carnival Of Souls : The Final Sessions

Album du siècle du mois : Carnival Of Souls : The Final Sessions

Carnival Of Souls : The Final Sessions - Kiss

J’aimerais revenir sur cet album de Kiss sorti en 1997 et qui, malheureusement, n’a pas fait grand bruit dans le bon sens du terme.

Nous sommes donc en 1997, les Kiss nous ont fait l’honneur d’un concert unplugged sur MTV l’année précédente repassant en revue les meilleurs titres de leur carrière en acoustique. La présence d’Ace Frehley et de Peter Criss n’y étant pas pour rien dans la promotion de ce concert et de son succès, pas forcément émouvant mais bien sympathique.

Et pourtant Kiss n’a rien sorti de nouveau depuis l’album « Revenge » paru en 1993. Le groupe stagne, faisant languir leurs fans et n’annonçant toujours pas de nouvel album. Mais ce concert rassure les fans, et montre que Kiss est toujours là et laisse même présager d’une éventuelle reformation originelle ?

Mais voilà, aucune reformation originelle n’a lieu. Et en 1997 sort donc, cet album « Carnival of Souls : The Final Sessions » avec Bruce Kulick et Eric Singer. Un album que les fans du groupe n’attendent pas du tout et, qui plus est, porte un drôle de titre.
Et là, c’est l’horreur. Où sont les Kiss ? Où est le son de la grande époque ? On ne reconnait même plus le groupe. La pochette de l’album est hideuse, on penserait à une photo d’un groupe amateur en répète dans leur garage, mal rasé, mal habillé. Où sont les paillettes ? Où est la marque de fabrique Kiss ? Il n’y a plus rien. Kiss a disparu, on croirait le groupe enterré. Les fans se divisent et l’album a un accueil des plus froid. Certains fans l’effaçant complètement de la discographie du groupe.
Moi-même, à la première écoute, j’étais perdu. Plus de repère. Le groupe qui m’avait habitué à ses riffs rock’n’roll, strass, paillette et frou frou me déconcertait avec ces mélodies nouvelles.

Alors, me vient une idée. OUBLIER KISS ! Il faut repartir du début. Je vais réécouter l’album sans penser que c’est Kiss qui le joue. Et là, c’est la révélation. Cet album est ENORME !! En faisant abstraction du groupe qui joue cet album et de son passé musicale, j’ai réussi à vraiment aimer ces titres, ces mélodies et ce nouveau son.

Car effectivement cet album de Kiss est résolument très sombre et nouveau. Les riffs sont lourds, le son est calibré Hard Rock, parfois on a l’impression d’écouter un album à la limite du grunge. Les influences de groupes comme Soundgarden ou même Nirvana ne sont pas loin. Je ne ferais pas un détail de chaque morceau, ça ne servirait à rien de plus.

J’aimerais seulement qu’enfin cet album reçoive les éloges qu’il mérite. Car même après les 16 années qui sont passées depuis la sortie de cet album, personne encore ne le reconnait à sa juste valeur.
Les Kiss ont tenté de prendre un nouveau virage, personne n’a suivi. C’est dommage, ils auraient pu toucher un autre public et ne pas être obligé de reprendre le maquillage pour continuer.
« Carnival of Souls » restera une tentative avortée d’un renouveau qui aurait pu être grandiose.


Mars 2013, écrit par Thundercrack

Poster un Commentaire
Commentaires

Non Connecté thundercrack
Posté le 29/05/13 à 16:29
Merci pour le complément d'information Lambwool ça complète parfaitement ma chronique et donne à cet album un côté vraiment tragique et maudit ... qui le rendra peut être éternel finalement ?



Non Connecté lambwool
Posté le 11/04/13 à 00:12
Néanmoins, permets moi de rectifier quelques détails concernant l'histoire de cet album.

Après le MTV Unplugged, la réunion de la formation originelle A BIEN EU LIEU!!! Et c'est bien ce qui a tué cet album sur le plan commercial.
En 1996, après l'ouragan qu'a provoqué le final du concert de MTV (les 4 Fantastiques réunis pour la premiere fois en 17 ans!!), Stanley et Simmons ont flairé l'affaire juteuse et se sont lancés dans cette tournée de reformation tant attendue par les fans hardcore du groupe. Le souci, c'est que "Carnival..." était déja en boite.

Les deux patrons ont ainsi annoncé à Bruce Kulick et Eric Singer qu'ils allaient attendre la fin du Reunion Tour pour sortir "Carnival of Souls", soit une petite année, histoire de faire un tour du monde et de rentrer à la maison. Sauf que le "Reunion Tour " a été la tournée la plus rentable de l'année sur le plan mondial, et que plus personne n'avait que faire de ce KISS non maquillé affublé de 2 inconnus.

Cependant, durant la tournée, un bootleg de l'album non mixé a commencé à circuler. Pendant un an, il fut le bootleg le plus diffusé/vendu du circuit, et rapidement, tous les fans ont eu une copie de en k7. Ayant été mis au courant de ça, Stanley et Simmons n'ont eu d'autre choix que de le sortir de manière officielle. Tout a été fait à la va-vite, le mixage, la pochette baclée et surtout pas de promo, car le groupe était en plein carton mondial avec la formation de base.

Ecoeuré, car s'étant énormément investi dans le disque, et sentant surtout que les activités n'étaient pas prés de reprendre pour lui, Kulick démissionne du groupe, suivi rapidement par Singer (les deux restant tout de meme sous contrat ). Dans la foulée du succés de la tournée, KISS a donc enregistré "Psycho Circus" avec les deux membres originels (enfin...c'est qu'ils disaient à l'époque. Le temps a permis de savoir qu'ils ne figurent quasiment pas sur le disque), relégant ainsi "Carnival of Souls" au rang d'éternel album maudit de sa discographie...

Aujourd'hui encore, Stanley et Simmons mentionnent à peine ce disque qui semble ne jamais avoir existé pour eux. Stanley le renie d'ailleurs quasiment, expliquant qu'il s'agit surtout d'un projet de Simmons (toujours aux aguets des dernieres tendances) qui avait pour but premier de faire s'aligner KISS sur les pointures metal en vogue à l'époque (Alice in Chains en première ligne).



Non Connecté lambwool
Posté le 10/04/13 à 23:54
Au temps pour moi, ça n'a en effet aucune importance. Mais vu que la rubrique s'appelle "Le vinyl du Siècle", je pensais naturellement qu'on y parlait de vinyl...



Non Connecté thundercrack
Posté le 03/04/13 à 15:51
lambwool, la rubrique est surtout là pour parler d'un album en particulier, qu'il existe ou non en vinyle est un détail. C'est vrai que j'aurais pu parler d'un autre album bien plus facile à trouver en vinyle mais bon...la rubrique n'est elle pas là aussi pour faire découvrir certains albums passé inaperçus ?



Non Connecté lambwool
Posté le 01/04/13 à 15:16
Le truc, c'est que ce disque n'existe pas en vinyl (ou de maniere non officielle)



Non Connecté cush
Posté le 11/03/13 à 18:46
Bravo pour ta chronique et surtout c'est très bien de varier les styles, un peu de hard de temps en temps ça dépote bien !



Non Connecté willy72
Posté le 11/03/13 à 18:12
très bonne perception thunder
merci



Non Connecté tommy
Posté le 11/03/13 à 01:39
Jolie chronique mais bom sang, quand les bons groupes et Kiss en fait partie, font toujours la même chose,"áh ouais c toujours pareil" et quand ils essayent de faire un poil different, "p.... je ne reconnais plus le groupe ni le son", souvenez vous de Status Quo, c´était toujours presque les mêmes riffs mais p....que c´était bon et d´ailleurs pour la petite histoire, je les ai vus au Colston Hall de Bristol en Decembre 2007 et au National Arboretum Westonbirt Tetbury le 22 Juin 2008 la paire Rossi et Parfitt et ça reste toujours bon même si c´est répetitif, je ne critique nullement mais peut on acépter qu´un groupe fasse un jour du nouveau et qu´on soit preparé pour ça?



Non Connecté souche
Posté le 10/03/13 à 19:46
Toujours autant de plaisir de te lire belle chronique qui donne envie de connaître cet album
Merci



Non Connecté metallicacd
Posté le 10/03/13 à 13:21
Bravo



Non Connecté pehach
Posté le 09/03/13 à 21:29
Merci Thundercrack. Chronique très personnelle qui met dans le mille. La preuve, je vais me dépêcher d'aller l'écouter ce Kiss.



Connecté(s) sur le site : et 19 visiteur(s)

testeur voyage Sections Vinyle
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification ou suppression des données vous concernant à l'adresse suivante :contact
Copyright © 2009-2016 Vinyls-collection.com ® - Tous droits réservés