Vinyls collection : Votre collection de disques en ligne
Vous êtes ici : Accueil >> Le vinyl du mois
Proposer le prochain
Vinyl du mois
Un disque vous tient particulièrement à coeur ?
Envoyez-nous votre chronique

Il deviendra peut-être le Vinyl du siècle du mois !
Album du siècle du mois : Stage Struck

Album du siècle du mois : Stage Struck

Album du siècle du mois : Stage Struck

Stage Struck - Rory Gallagher

En 1978 Rory se sent à l’étroit dans sa formation. La présence des claviers, Lou Martin, lui pèse et bride sa créativité. Il se sépare donc de Lou et de Roth De Ath (batterie). Il engage à la batterie Ted McKenna et garde avec lui son compère de toujours à la basse, Gerry McAvoy.

Rory redevient le seul et unique leader du groupe et il peut laisser libre cour à sa virtuosité. Il enregistre 2 albums majeurs de sa carrière : photo finish et surtout le grandissime Top Priority.

Il entame ensuite sa 3ème tournée mondiale (1979,1980). C’est à l’issue de cette tournée que sort l’album « live » Stage Struck. Le trio balance un rock de feu. Gerry et Ted assurent une rythmique d’enfer. Ted cogne comme un sourd et Gerry, tignasse bouclée, jambes écartées et sourire carnassier assure un tempo affolant sur sa basse. Sa complicité avec Rory est à son sommet. Rory, à l’apogée de son art, balance des solos hallucinants. Il tire le maximum de sa vieille stratocaster modèle 61 toute écaillée. Il l’a acheté d’occasion en 1963 et elle ne le quittera plus jusqu’à sa mort. Il fait corps avec elle, ses doigts caressent les cordes. Les notes sortent à une vitesse affolante.

Les 8 morceaux sont survitaminés, pas un instant de répit, 2 solos de guitare par morceau et quels solos !! Avec ou sans bottleneck, la strato rugit à longueur de disque. Vous l’aurez deviné, j’adore cet album, certainement parce qu’il me rappelle les 3 fois ou j’ai vu Rory en concert.

1er morceau : Shin Kicker ; on rentre tout de suite dans le vif du sujet, pas de temps d’accoutumance. Ted frappe comme un sourd sur ses toms et la guitare s’envole tout de suite après. 1 simple couplet et déjà le premier solo. 3,50min après on est déjà assommé. Pas le temps de souffler et on part sur le

2ème morceau : Wayvard Child ; rythme d’enfer, impossible de rester de marbre, le trio fonctionne à merveille. Rory malmène les cordes de la strato, en plus le ton du chant n’est pas trop haut, il n’a pas besoin de forcer sa voix. 2 solos magiques, un final à couper le souffle et on passe au

3ème morceau : Brute, Force & Ignorance. Rory nous laisse souffler un peu sur ce morceau un peu plus blues, encore que !! Un petit coup de bottleneck ou il excelle, on ferme les yeux et on se laisse envoûter, on se voit au concert !

4ème morceau : Moonchild ; le temps semi calme a assez duré. On repart dans le dur, si vous doutiez encore de la virtuosité de Rory, vous ne vous y tromperez plus jamais. Les notes volent, virevoltent sans jamais accrocher, c’est pur, limpide. Tiens la face 1 est déjà terminée ! Vite sus à la face 2 :

5ème morceau : Follow me ; bien sur qu’on te suit Rory, pas de problème. Enfin, on te suit là ou tu veux nous emmener, parce qu’à la guitare, on va avoir un peu de mal à te suivre ! Quel final, la strato miaule comme jamais, Rory fait corps avec elle,il en tire la quintessence. Pensez, depuis 1963 c’est un vieux couple. Ils se connaissent par cœur.

6ème morceau : Bought & Sold ; le riff d’entrée donne le ton. Ne comptez pas vous reposer. Ca cogne encore et toujours. Le couple Rory, strato fonctionne à plein. Ouf, le morceau se termine, un peu de repis, et bien non car

le 7ème morceau part sur un rythme endiablé : The last of the independant ; virtuosité, le seul mot qui convient et encore peut-être un peu faible ! (bon d’accord je ne suis pas forcément le plus objectif possible). Encore un petit coup de bottleneck, ça glisse, ça glisse. Gerry ne suit plus, juste la batterie et la guitare, GEANT…

le dernier morceau : Shadow play ; même verve que le reste de l’album, tout à été dit. Tant pis, je recommence : guitare de feu, rythme d’enfer, solos incroyables…..

So long Rory,


Avril 2011, écrit par Sudiste45

Poster un Commentaire
Commentaires

Non Connecté jlgamg
Posté le 19/05/17 à 15:41
Un très grand, merci Sudiste



Non Connecté pacaux
Posté le 23/07/15 à 21:11
Je viens très en retard, lire ton article, Sudiste, je n'était même pas encore inscrit sur Vinyls Collection.
C'est la larme à l'oeil que je te lis, je t'écoute, plutôt parler de cet album et de Rory et sa fidèle strato avec une verve et une passion immodérés.
Bien sur que j'ai déjà écouté cet album, mais a présent, je me mettrai dans ta peau, pour l'avoir vu trois fois sur scène, je fermerai souvent les yeux en m'imaginant, devant ce géant talentueux et ses deux supers complices.
Dorénavant, mon oreille s'ouvrira encore d'une autre façon quand j'écouterai DU Rory Gallagher, car pour moi, il a créé un style, son style que lui seul pouvait interpréter, je le verrai aussi, comme s'il jouait pour moi.

Merci Sudiste



Non Connecté groomix29
Posté le 06/06/12 à 07:06
Un très grand bonhomme. Je connais quelqu'un qui a déjà mangé avec ce guitariste et Monsieur Gallagher avait le cœur sur la main et était très sincère.
Un Grand Monsieur du Rock!



Non Connecté zowie
Posté le 28/04/11 à 18:50
après avoir lu ta prose mon cher Sudiste45 , je me suis dit qu'il fallait aussi que je témoigne .
Je suis d'accord avec tous les commentaires .
Gallagher : un mec qui , selon moi n'est pas à sa place . C'était vraiment un sacré guitariste .
Pour moi qui ai eu la chance de le voir en live , ce mec représentait l' ESPRIT ROCK .
A fond , tout donner au public , jusqu'à plus tenir debout . Mais faire plaisir et se faire plaisir .
Ca se voyait . il prenait son pied avec le public . ( pas comme certains tricarts qui ont l'air de s'emmerder sur scène ) .
Petite remarque toutefois . Personne ne parle de sa VOIX . Il a eu voix que tu reconnais tout de suite . Pas besoin de chercher . Et elle colle parfaitement avec son style .
Et puis , il a eu le courage de refuser d'être le 5ème Stones !!!
Même si j'aime les Stones , c'était pas sa place mais beaucoup auraient dit oui .
Chapeau MONSIEUR .



Non Connecté thundercrack
Posté le 20/04/11 à 22:15
Rory j'aime beaucoup, malheureusement je n'ai pas de vinyles, juste quelque CD.
Et un en particulier m'a scotché du premier morceau au dernier c'est l'album "DEUCE", un monument !! Et ne surtout pas oublier non plus son premier album solo "Rory Gallagher" ainsi qu'un autre monument "Tattoo'd lady".
Un artiste qu'il ne faudra pas oublier. Bravo à toi l'irlandais !



Non Connecté souche
Posté le 14/04/11 à 15:44
Je connaissais Rory Gallagher de nom mais je n'avais pas d'album ni en vinyle et ni en CD je sais j'ai des lacunes, mais je suis contient qu'il m'en reste encore beaucoup .
Mais grâce à ce site on progresse .....

Effectivement j’ai pu me procurer l’album photo finish à la dernière brocante dimanche dernier ,et après l’écoute de l’album j’ai été convaincu .
Souvent il faut écouter des album plusieurs fois pour l’apprécier mais là dès la première écoute j’ai été emballé .
Alors cela me donne vraiment envi de me procurer l’album Top Priority surtout si tu l’annonce comme grandissime




Non Connecté cush
Posté le 14/04/11 à 07:10
Oui, un très grand guitariste, et certainement pas un second couteau ! Original et reconnaissable immédiatement Rory a su laissé sa patte et sa signature à l'ombre d'un très grand, combien sont-ils à ce niveau là?
Celui-là je ne l'ai qu'en CD et ça donne envie de creuser le sillon...



Non Connecté flechman73
Posté le 13/04/11 à 20:44
Je dit bravo sudiste pour cette éloge.
Tu m'as donné l'envie de réécouter ce monument du rock.
Sacrée RORY; "le meilleur guitariste au monde dixit Jimi hendrix"



Connecté(s) sur le site : alan06200, bill, discobulle, charles et 44 visiteur(s)

testeur voyage Sections Vinyle
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification ou suppression des données vous concernant à l'adresse suivante :contact
Copyright © 2009-2016 Vinyls-collection.com ® - Tous droits réservés